J’ai réalisé ça… Et ça m’a fait chaud au coeur.

Publié le Laisser un commentaire
experiences over things

Il y a quelques semaines, avant de quitter définitivement la France, Thomas et moi on s’est assis avec l’apéro pour discuter. Ça faisait des semaines qu’on se projetait dans notre nouvelle vie, qu’on réfléchissait à nos prochains projets (professionnels, personnels et familiaux) et qu’on évaluait les coûts et la faisabilité de chaque truc. 

En écrivant ces mots, je ne peux faire autrement que de nous autoféliciter, parce qu’être raisonnable et prévoyant, ça n’a pas toujours été notre truc (en fait vraiment pas notre truc !). Ce soir-là, on a eu le sentiment d’accomplissement d’avoir dressé un plan réaliste, excitant et concret pour les cinq prochaines années. Un plan quinquennal (ça sonne tellement sérieux quand on le met de même). Incroyable, non ? En tout cas, pour nous oui 🙂

dry martini

Toujours est-il qu’en prenant un peu de recul par rapport à ce plan, on a réalisé qu’on avait complètement changé de cap sur nos priorités, nos désirs, nos besoins.

En réfléchissant à notre histoire, je réalise qu’on a souvent investi dans des projets dont on n’a pas assez profité, car ils se sont avérés lourds – autant sur le plan financier qu’en termes de charge mentale. Mais, au lieu d’être orienté autour de choses et de lieux (soit, des biens), notre nouveau plan est fondé sur des expériences, dont on se souviendra pour toujours.

Franchement, ça m’a fait un baume au cœur.

rainbow handkerchief

Parce qu’en théorie, on peut bien se dire qu’on préfère vivre des expériences avec ceux qu’on aime, nos actions ne suivent pas toujours.

Parce qu’en pratique, on se laisse souvent envahir par le besoin de prendre soin de nos choses ou de financer lesdites choses… Et il ne reste plus beaucoup de place ou d’argent pour les expériences !

Parce que malgré toute notre bonne volonté, Thomas et moi on a constaté que les 10 dernières années de notre vie avaient été consacrées à faire grossir notre mini-empire, à utiliser nos biens comme levier pour avoir plus.

Plus grand, plus gros, plus cher !

Et là, aujourd’hui, à l’aube d’une nouvelle vie sur notre ancien continent, tous nos choix pointent dans la même direction.

Moins de choses, plus de liberté, moins de dépenses… 

moments instead of things

Une vie plus simple avec les moyens de la vivre, vraiment. Une vie avec une charge mentale profondément allégée.

Je me doute bien que le simple fait d’avoir mis sur papier un plan quinquennal ne suffira pas à changer notre façon d’être et d’agir au quotidien, mais je sens quand même que cela marque un changement important dans notre façon d’aborder la vie et les expériences.

À l’aube de cette nouvelle aventure, je suis curieuse… Est-ce que vous avez vécu ce genre de transition, cette réalisation ? Est-ce que vous aspirez à simplifier, alléger ou transformer votre façon d’aborder le quotidien ? Si oui, on s’en parle ? Ça m’intéresse !

Marion Poirier
Follow me!
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.