Ménage de printemps

En 2015, nous vous affirmions que : “(l)a seule chose qui ne soit pas transparente chez TSHU, ce sont nos mouchoirs”.

Un an plus tard c’est encore le cas, notre engagement envers la qualité reste inchangé, nos mouchoirs ne sont donc toujours pas transparents et nous le sommes toujours autant.

Pour ceux qui nous ont lus dans le passé, vous vous rappelerez que nous avons tout fait pour garder nos prix les plus accessibles possibles tout en assurant une confection locale à 100% éthique et une qualité inégalée.

Puis, vous faites de l’argent avec ça?

Ben… Non.

Avec ces objectifs, il n’est pas toujours facile de générer des marges suffisantes permettant à l’entreprise d’atteindre la rentabilité.

 

En effet, depuis le lancement de l’entreprise il y a plus de deux ans _malgré les 3,000 TSHUs adoptés_ Marion et moi avons dégagé beaucoup de bonheur et de fierté, mais pas d’argent encore. Cependant, il est de plus en plus évident que, pour que TSHU souffle son troisième anniversaire en 2017, l’entreprise se doit de devenir rentable dès cette année.

 

Pourquoi ne faites-vous pas faire tout ça en Chine?

Juste parce que.

Qui dit rentabilité dit bien souvent baisse des dépenses. Évident en théorie, moins en pratique.

Non, nos TSHUs ne seront pas confectionnés dans un pays étranger pour avoir accès à de la main d’oeuvre bon marché. Procéder ainsi irait totalement à l’encontre de nos valeurs d’entreprise. Alors, où couper sans se faire mal quand on vise la qualité et la confection locale?

La réponse était en fait juste sous notre nez (pas la première fois que je la fais celle-là) : au coeur des valeurs de TSHU! En effet, tel qu’expliqué en détails ici, lors de nos débuts, les détaillants physiques représentaient une part importante de notre chiffre d’affaires. Par conséquent, nos produits se devaient d’être emballés pour être vendus sur les rayons.

C’est pourquoi nous avons travaillé pour concevoir un emballage pouvant habiller nos TSHUs de la plus belle façon sans trop de carton. Ainsi sont nées nos belles “sleeves” en carton recyclé que vous connaissez bien.

 

Handkerchiefs

 

Retour aux sources

Quand nos ventes en ligne ont pris de l’ampleur, nos TSHUs ont été soudainement soumis aux éléments de la météo. Eh oui, quand il pleut, il pleut sur le facteur, les boîtes aux lettres et nos enveloppes. Et, quand il pleut sur nos enveloppes, nos emballages se mouillent, se déforment et on peut alors dire au revoir à l’impression de qualité. Nous avons donc dû emballer nos mouchoir dans des sachets de plastique.

Alors que nos produits sont en tissu et ne craignent en rien d’être mouillés (loin de là), nous envoyons donc depuis deux ans nos mouchoirs dans un emballage en carton, lui-même dans un emballage en plastique avant d’insérer le tout dans une enveloppe. Vous me voyez sûrement venir, mais cela fait pas mal de déchet pour un produit qui est censé les réduire.

Lorsque nous avons lancé les mini-TSHUs, il était clair pour nous que nous ne visions pas le marchés des détaillants et avons donc décidé de les lancer sans emballage. Alors pourquoi ne pas abandonner l’emballage de carton et de plastique pour nos grands TSHUs?  Poser la question c’est y répondre : moins de carton, moins de plastique, moins de manutention, moins de dépenses.

C’est donc officiel, gros ménage de printemps chez TSHU : nous abandonnons les emballages; le carton et le sachet de plastique. Toujours la même qualité, mais moins de déchets. Ne sont-ils pas tout aussi mignons?

TSHU-Vanessa-Pilon-Guillaume-Wagner

 

Cela fera sûrement plaisir à vous qui nous demandiez déjà de ne pas ajouter de sachet de plastique pour éviter des déchets inutiles. Et pour les autres, qu’en pensez-vous? Écrivez-nous à info@1tshu1tree.com pour nous dire tout.

Thomas Geissmann

Co-Founder TSHU chez TSHU
Father, step-father, lover, retired lawyer and entrepreneur—a man of many facets. He is co-founder of TSHU, the company that has put handkerchiefs back on the map. A proponent of good sportsmanship, Thomas loves winning equally as he hates losing. With extensive leadership experience, Thomas has built powerful teams, generated financing rounds of over $10 million and secured important partnerships in three continents.
Thomas Geissmann

Les derniers articles par Thomas Geissmann (tout voir)

Share this post



N'oubliez pas de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien dans le courriel envoyé!

Send this to a friend