Le secret derrière mes mouchoirs tournés piqués

Publié le Laisser un commentaire
how to make a handkerchief with folded hem

Qu’est-ce qui fait que mes mouchoirs tournés piqués sont si jolis ? C’est une combinaison de plusieurs choses : du tissu de qualité, beaucoup d’attention au détail et le choix de prendre le temps requis pour confectionner chacun des mouchoirs qui s’envole vers chez vous. Aujourd’hui, je vous dévoile les multiples étapes requises pour confectionner un simple mouchoir tourné piqué !

Ça peut paraître si simple de coudre un petit carré de tissu… Et pourtant, quand on veut qu’il soit joli et durable, il faut y mettre du temps et de l’amour. Prêts à faire une petite incursion en arrière-scène avec moi ? Allons-y !

Étape 1 : Prélaver le tissu

Ce premier détail crucial permet de faire rétrécir le tissu avant de l’assembler et assurera ainsi que le mouchoir ne se déforme pas après avoir été cousu, utilisé et lavé par vos soins. Ainsi, chaque fois que je reçois un nouveau tissu, je le passe à la machine à laver à cycle tiède (30-40 degrés), puis — si le tissu le tolère, je le sèche au sèche-linge pour le faire rétrécir au maximum. Autrement, je le suspends au soleil pour qu’il sèche à l’air libre.

Étape 2 : Couper le tissu en respectant le droit fil

Une fois le tissu sec, je le déploie sur ma table de coupe et, à l’aide d’un patron, je découpe grossièrement la quantité de tissu requise pour confectionner le modèle de mouchoir que je compte fabriquer. Là, c’est bien important que le droit fil soit parallèle ou perpendiculaire à mes traits de coupe, pour que le mouchoir ne se torde pas après quelques utilisations (le droit fil représente la direction verticale des fils sur un tissu, il faut donc la suivre afin que le tissu tombe bien une fois assemblé). En d’autres mots, il faut couper dans le bon « sens » du tissu !

comment fabriquer un mouchoir en tissu

Étape 3 : Repasser le tissu

Lorsque cette première coupe est réalisée, je repasse toujours le tissu des deux côtés — en prenant soin de l’asperger avec un peu d’eau s’il est trop fripé après le lavage. Cela permet d’avoir un tissu bien tendu et droit afin de le recouper avec précision.

Étape 4 : Tracer le mouchoir

Lorsque mon tissu est bien repassé, je reprends mon patron et je trace au crayon mine ou à la craie le contour du mouchoir. Pour un mouchoir tourné piqué, mon patron sera plus grand que le produit fini, puisqu’il faut prévoir du tissu en plus qui sera plié et replié afin d’avoir une jolie finition tournée piquée. Encore une fois, je fais attention de bien suivre le droit fil en traçant le patron.

Étape 5 : Retailler le mouchoir avec précision

C’est le moment de tailler avec beaucoup d’attention et minutie, le morceau de tissu qui deviendra un joli mouchoir. À cette étape, si la coupe ne suit pas parfaitement le droit fil ou si le côté n’est pas bien droit, la finition ne sera pas belle. En effet, une mauvaise préparation entraîne toujours des résultats décevants ! Elle est donc cruciale à la confection d’un mouchoir qui frôle la perfection.

Sur un tapis de coupe quadrillé, à l’aide d’une grande règle et d’un exacto spécial, je taille un côté à la fois, prenant soin de m’assurer que chaque bord est parfaitement perpendiculaire. J’appuie bien fort sur la règle pour qu’elle ne glisse pas, et je m’assure d’avoir une lame neuve qui ne résistera pas au mouvement et tranchera d’un coup net, le tissu.

comment fabriquer un mouchoir en tissu

Étape 6 : Plier et repasser deux côtés opposés

Maintenant, je peux plier et repasser deux des côtés qui seront tournés et piqués. C’est également une étape qu’il convient de réaliser avec beaucoup de soin, puisqu’un pli qui n’est pas parfaitement droit donnera une finition inégale… Et pas très soignée. Il faut aussi s’assurer de les plier également des deux côtés pour que ce soit bien symétrique !

Étape 7 : Épingler chaque coin 

Pour m’assurer que les coins ne bougent pas lors de l’assemblage, j’épingle chaque coin avant d’assembler le côté. Cela me permet de reculer et d’avancer délicatement afin que la couture ne se défasse pas, sans avoir peur de déplacer le tissu plié et de me retrouver avec un coin tordu. La découverte de ce jeu d’épingles a été un moment EURÊKA pour moi, car c’est ce qui m’a permis de reprendre la confection des mouchoirs et de livrer des mouchoirs qui étaient vraiment à la hauteur de mes attentes.

comment fabriquer un mouchoir en tissu

Étape 8 : Assembler chaque côté

Une fois les deux côtés assemblés vient le moment de coudre le côté. Pour avoir une couture bien droite (chose extrêmement importante quand on a un fil rouge sur un mouchoir blanc, par exemple !), il faut bien sûr que le pliage ait été bien fait en amont, mais il faut aussi utiliser un guide visuel pour avoir en tête une distance précise entre le pied et le bord que l’on coud. Il faut également bien accompagner le tissu avec les doigts, pour ne pas qu’il ne se laisse entraîner dans tous les sens par la machine !

Étape 9 : Plier et repasser les deux autres côtés

Une fois les deux premiers côtés assemblés, je répète le pliage et le repassage avec les deux côtés restants.

Étape 10 : Épingler chaque coin

J’épingle à nouveau les coins, pour qu’ils arrivent exactement au bon endroit une fois qu’ils sont cousus en place !

Étape 11 : Assembler chaque côté

Et je réalise les deux coutures latérales, en prenant soin qu’elles soient bien droites.

comment fabriquer un mouchoir en tissu

Étape 12 : Poser les étiquettes

Enfin, c’est le moment de poser mes étiquettes ! La première est une étiquette tissée qui arbore le logo TSHU. Elle est apposée dans le coin droit du bas du mouchoir, à moins que celui-ci ne doive être brodé — dans quel cas, je la place à gauche pour laisser la place aux initiales ou au nom à droite. 

Lorsque je pose l’étiquette, je m’assure qu’elle soit à la même distance vers la droite et vers le bas, par rapport aux côtés tournés piqués du mouchoir, pour que ce soit visuellement harmonieux. Je m’assure aussi de choisir un fil rouge qui s’agence parfaitement avec l’étiquette, et un fil de canette qui est assorti à la couleur du tissu à l’envers, pour qu’elle soit la plus discrète possible. Je réduis également ma largeur de points, pour que l’étiquette tienne bien en place.

Ensuite, je suis prête à poser mon étiquette d’entretien ! Comme celle-ci a vocation à être coupée ou décousue, j’utilise un point beaucoup plus large, qui sera facile à découdre. Je change mon fil pour utiliser du blanc à l’avant, et un fil assorti au tissu à l’arrière. 

Étape 13 : Couper les fils

Quand tout est en place, c’est le moment de couper tous les petits fils qui pourraient dépasser ! Il en reste toujours sur les coins et parfois, quelques petits fils dépassent des bords tournés piqués. À nouveau pour cette étape, il faut être minutieux, car si l’on coupe trop, les coutures peuvent se défaire ! 

Étape 14 : Brosser le mouchoir

Ça y est ! Le mouchoir est presque prêt. Avant de le repasser, je lui passe un petit coup de brosse pour enlever les petits fils ou les mousses qui pourraient avoir collé sur le tissu lors de la confection. Oui, chez nous, on a tous des mini-bouts de fis collés aux chaussettes, peu importe combien de fois je passe l’aspirateur, par semaine !!

comment fabriquer un mouchoir en tissu

Étape 15 : Repasser et plier le mouchoir

Je repasse une dernière fois le mouchoir des deux côtés, avant de le plier en 3, puis en 3. Ta-daaaaaaaa ! Mouchoir prêt à s’envoler vers ses nouveaux parents !

Alors, vous doutiez-vous qu’il y avait autant d’étapes dans la confection d’un petit carré de tissu ? Avez-vous des questions par rapport à ma méthode de travail ? N’hésitez pas !

Marion Poirier
Follow me!
Les derniers articles par Marion Poirier (tout voir)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *